Des sphères immergées pour stocker l’énergie verte

Les énergies renouvelables connaissent un inconvénient majeur : l’intermittence de leur production. Ainsi, être capable de stocker la production relève du défi, lequel semble être relevé par un institut de recherche…

Crédits : IWES

La réussite de la transition énergétique vers les énergies vertes dépend aussi de notre capacité à stocker cette énergie, sa production ayant l’inconvénient de l’intermittence. Être capable de stocker la surproduction pour pouvoir la réinjecter dans le réseau hors des périodes de production permettrait de franchir un cap dans cette transition et la solution pourrait venir d’Allemagne.

C’est l’institut allemand Fraunhofer IWES (Institut für Windenergie und Energiesystemtechnik) qui teste actuellement un système de stockage d’électricité verte à partir de sphères géantes et immergées dans les profondeurs maritimes. Chaque sphère dont le diamètre est de 30 mètres est connectée à un système de production d’électricité verte (que ce soit un parc éolien, photovoltaïque ou autre) et se charge de stocker l’électricité produite par le système dont elle dépend.

Crédits : IWES

Un ingénieux système

C’est un subtil jeu d’équilibre qui a été pensé pour le bon fonctionnement de ce système baptisé StEnSEA (pour « Stored Energy in the Sea »). Ainsi, durant les périodes de forte production d’électricité, le surplus qui ne peut être injecté dans le réseau est utilisé pour faire fonctionner les pompes situées à l’intérieur des sphères. Ces pompes peuvent alors rejeter l’eau qu’elles renferment, créant alors un différentiel de pression entre l’intérieur et l’extérieur de la sphère. À l’inverse, lorsque l’électricité manque, on laisse cette fois-ci l’eau s’engouffrer dans les sphères en passant par un jeu de turbines qui produit alors de l’électricité.

Au mois de septembre dernier, un prototype de sphère de trois mètres de diamètre a été immergé à une profondeur de 100 mètres dans le lac de Constance à la frontière entre la Suisse et l’Allemagne pour faire l’objet de nombreux tests. Si ceux-ci s’avèrent concluants, il s’agira alors de définir une zone maritime en Europe capable d’être le théâtre de tests avec des sphères grandeur nature.

Crédits : IWES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s