Danemark : un robot tueur de bactéries entre à l’hôpital !

capture-2016-10-24-a-10-09-41-933x445

Directement installés dans les chambres de deux hôpitaux danois, ces robots sont capables de détecter les bactéries et de les détruire à l’aide de rayons ultraviolets. Parmi les victimes, le fameux Staphylocoque doré, particulièrement connu pour sa résistance aux antibiotiques.

S’agit-il ici d’un espoir pour le futur de la médecine ? Les derniers robots conçus par la société danoise Blue Ocean Robotics sont actuellement en phase de test en milieu hospitalier, mais affichent déjà leurs promesses. Ce système autonome utilise des ultraviolets, et ce dans le but de désinfecter les chambres d’hôpital en vue d’éradiquer les bactéries s’y trouvant. Plus précisément, le robot supprime les acides nucléiques au cœur des bactéries et dérègle leur ADN, ce qui les empêche de proliférer et occasionne donc leur disparition.

En effet, le milieu hospitalier apparait comme étant un lieu à haut risque en termes d’infections. Selon une étude de 2011 menée par les Centers for Disease Control (CDC – centres américains du contrôle des maladies), près de 720.000 infections ont été contractées au sein même des hôpitaux pour près de 75.000 décès, un chiffre très important, surtout pour un lieu où l’on vient pour se faire soigner.

John Erland Ostergaard, cofondateur de la société Blue Ocean Robotics, a déclaré que le robot tueur de bactéries pourrait être commercialisé sous la forme d’un service, une solution préférée à celle de l’achat direct de matériel. Actuellement, force est de constater que le nettoyage des chambres d’hôpital est un travail effectué par des humains, ce qui n’est pas peut-être pas assez efficace.

Lorsque l’on parle de bactéries, nous pouvons citer la superbactérie Staphylococcus aureus (MRSA), surtout connue pour sa résistance à un antibiotique, la méticilline. Responsable la plupart du temps d’infections alimentaires, le Staphylocoque doré, fortement pathogène, est également la cause d’infections localisées suppurées et bien plus rarement d’infections potentiellement mortelles.

Aux États-Unis, des robots à vocation similaire ont été mis au point, par exemple par la société Xenex au Texas ou encore l’entreprise Tru-D dans l’état du Tennessee.

Source :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s