Les petites entreprises prolifèrent comme jamais

Par : Vladyslav Semendyayev

Un peu partout en Occident, les petites entreprises se multiplient à grande vitesse. Il ne s’agit pas de méga-startups dont on entend souvent parler dans les médias, mais surtout de micro-entreprises composées d’un seul ou de quelques individus, qui ont voulu tenter leur coup en tant qu’entrepreneurs. Certains décident de fonder une compagnie pour réaliser un projet qui leur tient à cœur. D’autres visent surtout à faire plus d’argent comparativement à leur ancien métier. Certains veulent simplement étoffer un peu leur portefeuille et pratiquent un autre emploi en parallèle. D’autres encore recherchent l’indépendance et la sensation d’être son propre patron. Peu importe leurs motivations, l’esprit de l’entreprenariat saisit de plus en plus de personnes.

sans-titreC’est ainsi qu’en Amérique du Nord, entre 2004 et 2014, les petites entreprises sont devenues 20% plus nombreuses. Les pays d’Europe et d’Asie centrale ont quant à eux connu une augmentation de 15% de 2000 à 2009. Il est d’ailleurs estimé qu’aux États-Unis, le nombre de petites entreprises passera de 30 millions à 42 millions entre 2016 et 2026, soit une augmentation de 40% ! Une croissance similaire va probablement avoir lieu au Canada, à voir la récente hausse du nombre d’employés engagés dans des petites entreprises : celui-ci a presque doublé dans les 10 dernières années. Aujourd’hui, il correspond à près de 8 millions de Canadiens.

sans-titre2

C’est une bonne nouvelle !

Car le secteur des petites entreprises joue un rôle essentiel pour l’économie. Dans l’ensemble, c’est lui qui véhicule l’innovation et crée des emplois. Il génère aussi une partie significative de la croissance des pays. On n’en parle pas souvent, mais les petites entreprises constituent près de 97% de l’ensemble des compagnies de l’Amérique du Nord et de l’Europe. De plus, elles emploient environ 60% des travailleurs du secteur privé, 70% au Canada, et génèrent jusqu’à 40% du PIB.

Au-delà de ces bénéfices pour l’économie en général, l’expansion du secteur des petites entreprises va de pair avec la possibilité pour plus de gens de fonder leur propre compagnie, surtout en ce qui concerne les gens moins bien nantis, qui n’avaient pas auparavant les ressources nécessaires pour le faire. Grâce notamment à l’amélioration de la technologie, de nombreux procédés qui étaient réservés surtout aux plus riches sont maintenant disponibles pour presque tout le monde. Les ressources nécessaires pour partir une compagnie se sont ainsi égalisées et le citoyen moyen peut maintenant s’impliquer davantage dans le marché et avoir une influence grandissante dans l’économie.

sans-titre3Parmi les facteurs qui ont le plus contribué à cette propulsion, il y a l’émergence des marchés en ligne, permettant aux nouveaux entrepreneurs de vendre leurs produits à une clientèle qui leur était auparavant inaccessible et qui se calcule en millions d’individus. Donner de la visibilité à son produit est ainsi devenu beaucoup plus facile. Le coût de la publicité en ligne a également diminué et il est aujourd’hui possible de faire une annonce relativement efficace en dépensant moins de 100$.

On assiste également à une révolution du financement participatif. Grâce à des sites tels que Kickstarter et Indiegogo, les entrepreneurs aspirants disposent d’une plateforme puissante qui leur permet de présenter un projet à un grand public et de recevoir des investissements de la part de n’importe quel intéressé à travers le monde. Tout ceci est favorable au développement de produits uniques et novateurs, alors qu’auparavant on se fiait surtout aux articles retrouvés dans les grands commerces.

sans-titreaÀ ces nombreux avantages, on peut rajouter l’expansion constante de la grande bibliothèque d’information qu’est Internet, l’amélioration des engins de recherche, la création de logiciels qui peuvent faire des analyses extrêmement complexes en seulement quelques clics, et ces ressources ne font que s’améliorer et devenir plus nombreuses. Elles offrent de plus en plus la possibilité aux citoyens de partir une petite (ou grande) compagnie de leur bord.

Selon Martin Zwilling, fondateur et directeur général de la compagnie Startup Professionals, l’esprit entrepreneurial est présentement à son apogée. L’entrepreneur est souvent considéré comme l’héros de notre époque. Tant mieux si cet idéal est en voie de devenir plus accessible.

Sources : Organisation Internationale de normalisation, ForbesBusinessWire, The World Bank, The Business Development Bank of Canada, Gouvernement du Canada

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s