L’étude santé du jour : du jus de canneberge contre les infections urinaires

jus_canneberge.jpg

Une nouvelle étude américaine affirme que boire du jus de canneberge serait efficace pour limiter les récidives. Une bonne nouvelle pour toutes celles qui sont sujettes à ces troubles urinaires.

Une alternative naturelle aux antibiotiques. Ce n’est pas la première étude menée sur le sujet, certes, mais cette recherche confirme les bienfaits des cranberries (ou canneberges) pour lutter contre les cystites. Boire un grand verre de jus de ces fruits rouges permettrait ainsi de limiter les récidives d’infections urinaires, qui touchent surtout ces dames.

Pour arriver à ce constat, les scientifiques de l’université de Boston (Etats-Unis) ont suivi 373 femmes pendant 24 semaines. Les participantes, âgées d’en moyenne 40 ans, ont toutes connues au moins deux infections urinaires dans l’année précédant l’étude. Pour analyser les effets du jus de cranberries sur les cystites, les chercheurs ont divisé les femmes en deux groupes. Le premier a reçu une dose quotidienne de 240 ml de jus et l’autre un placebo.

Les résultats montrent un moindre risque de récidive chez les femmes ayant bu le jus de canneberge. Plus précisément, seulement 39 diagnostics ont été relevés dans les 6 mois de suivi, contre 67 pour l’autre groupe. Pourquoi le jus de canneberge est aussi efficace ? Les scientifiques estiment que c’est grâce à son cocktail unique de composés. Ainsi, les proanthocyanidines ou les oligosaccharides de xyloglucane empêchent les bactéries de s’accrocher aux parois urinaires et donc de provoquer l’infection.

Ce qu’il faut en conclure : un verre de jus en prévention 
Pour diminuer les récidives d’infections urinaires, la piste privilégiée est aujourd’hui celle des antibiotiques. Mis à part les effets secondaires, le risque est de voir se développer de plus en plus de résistance à ces traitements. Pour éviter cela, les scientifiques suggèrent donc de boire chaque jour un grand verre de jus, soit l’équivalent de 240 ml. Mais attention, « la plupart des gens attendent l’infection pour boire le jus de canneberge, constate le Dr Kalpana Gupta, un auteur des travaux. Mais une fois les symptômes installés, la cure d’antibiotiques est le seul moyen de traiter la cystite. » Le jus de canneberge reste donc un moyen de prévenir mais non de guérir !

Source : LCI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s