Une protéine anti-VIH puissante découverte dans le corail

Photos-marcro-de-coraux-par-Felix-Salazar-6
Crédit: Felix Salazar

Des chercheurs du National Cancer Institute ont fait une découverte étonnante et porteuse d’espoir dans la lutte contre le sida: des protéines anti-VIH puissantes ont été trouvées dans un corail des eaux de la côte du nord de l’Australie.

Ces protéines anti-VIH , appelées cnidarins, ont été découvertes parmi des milliers d’échantillons de produits naturels étudiés dans la banque biologique du National Cancer Institute. Les cnidarins seraient alors capables de bloquer le virus en l’empêchant de pénétrer dans les lymphocytes T, ou cellules T,  responsables de l’immunité cellulaire.

« Ceci diffère complètement de ce que nous avons vu avec d’autres protéines, nous pensons que les protéines cnidarin ont un mécanisme d’action unique », explique Barry O’Keefe, chef adjoint du laboratoire The Molecular Targets du National Cancer Institute.

Les protéines pourraient par la suite être développées sous forme de gel ou de lubrifiant. En application locale, ce gel pourrait être une puissante barrière et empêcher la transmission sexuelle du VIH. Néanmoins, les scientifiques restent prudents puisqu’ils doivent encore effectuer des essais cliniques pour vérifier l’efficacité de ces protéines anti-VIH. Ils souhaitent, pour cela, reproduire des cnidarins en plus grandes quantités, sans avoir à prélever en masse le corail des eaux australiennes, au risque de détruire la faune locale.

Source: Passeport Santé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s