Enquête : le travail à temps partiel bénéfique pour les gens au-delà de 40 ans

 

210216-travail-1024x576

Le temps partiel est bénéfique pour le cerveau. C’est est la conclusion de chercheurs de l’université de Melbourne pour qui les capacités cérébrales affichent la meilleure performance en travaillant trois jours par semaine, surtout chez les personnes de plus de 40 ans.

L’enquête a été menée auprès de 3000 hommes et 3500 femmes dans le pays, tous quadragénaires. Elle a permis de démontrer que les facultés cognitives grimpent durant les 25 premières heures de travail de la semaine avant de décliner, comme le résume le site Business Insider.

Colin McKenzie, un des auteurs de l’étude et professeur à l’université Keio au Japon, a également souligné qu’il n’existait pas de différences entre les hommes et les femmes. Mais les résultats l’ont surpris, estimant que travailler plus de 25 heures pas semaine pouvait même être nocif pour le cerveau. Pour le chercheur, il s’agit là des conséquences d’un stress psychique et physique lié à de longues périodes de travail.

«Au début, le travail stimule les cellules cérébrales mais par la suite les charges tant physiques que psychiques annulent ces bienfaits liés au travail», souligne Colin McKenzie.

Pour les travailleurs de moins de 40 ans, les effets seraient moins négatifs. «A mon avis, les facultés de récupération du cerveau sont plus fortes chez ces personnes.» Les jeunes sont donc plus adaptés pour de longs horaires sur la durée, estime le professeur.

Source : Le Matin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s