Des artistes syriens construisent en miniatures des monuments détruits par la guerre

C’est la mémoire et l’histoire d’un pays qui disparaissent. D’après l’association de la protection de l’archéologie syrienne, plus de 900 monuments ou sites archéologiques ont été touchés, abîmés ou détruits en quatre ans et demi de guerre. La cité antique de Palmyre a notamment été particulièrement ciblée.

Pour lutter à leur manière contre ces destructions de sites antiques, un groupe d’artistes, ayant fui la Syrie pour gagner la Jordanie, se réunissent pour recréer en miniatures les monuments emblématiques de leur pays.

Dans un camp de réfugiés, ils utilisent du bois, de la pierre et de l’argile pour construire ces répliques, telles que la cité d’Alep, la cité antique de Palmyre ou le pont suspendu de Deir ez-Zor, comme le rapportent BuzzFeed et ArchDaily.

Selon le monument choisi, ce travail de construction peut prendre de 15 jours à trois mois. Pour ces réfugiés, il est important de faire découvrir à certains enfants des édifices de leur pays qu’ils ne pourront désormais plus jamais voir.

SOURCE : Huffington Post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s