Stradigi Ventures, un nouvel incubateur montréalais, mise sur l’intelligence artificielle

Un nouvel incubateur de start-ups corporatif voit officiellement le jour à Montréal. Après Cossette Lab et Mobilogie, c’est au tour de l’agence numérique Stradigi de lancer son programme d’incubation. Son incubateur, Stradigi Ventures a déjà investi quelque 600 000 $ dans des start-ups, incluant AmpMe, la start-up du dragon Martin-Luc Archambault, et des noms moins connus comme Qivo, Propulse Analytics et Commentts.

Capture d’écran 2016-03-09 à 11.15.49Basil Bouraropoulos, pdg de Stradigi Ventures et président du conseil de Stradigi, vise à investir 400 000 $ supplémentaires d’ici l’automne 2016. «On veut investir dans des start-ups misant sur l’analyse de données et le deep learning[l’apprentissage profond], car c’est une de nos grandes forces à Montréal», lance Basil Bouraropoulos. L’apprentissage profond, une approche prometteuse en intelligence artificielle, a le potentiel de transformer plusieurs secteurs d’activités, mais Basil Bouraropoulos s’intéresse surtout à son application dans le secteur du commerce en ligne pour l’instant.
Contrairement à d’autres incubateurs, Stradigi Ventures n’a pas de programme formel. Stradigi Ventures fournira de l’espace aux start-ups dans lesquelles elle investira au centre-ville de Montréal et les accompagnera jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à faire une ronde de financement A, la ronde qui succède normalement à la ronde d’amorçage.
Puisque l’agence associée à l’incubateur fait notamment du développement d’application mobile, l’accompagnement fourni pourra toucher au développement de produit, mais ce n’est pas un critère de sélection. «La première chose que je regarde dans une start-up est ma connaissance et comment moi ou mon réseau pouvons l’aider», explique Basil Bouraropoulos.

Stradigi Ventures, qui devrait accueillir entre 4 et 8 start-ups à la fois dans son programme, injectera des montants qui varieront d’une start-up à l’autre. «Ça dépend des projets et des besoins, explique Basil Bouraropoulos. Il y a dans lesquels on a investi 250 000 $ et d’autres, seulement 20 000 $.»

SOURCE : Les Affaires et Contact MTL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s