Autochtones du Québec : réapprendre une langue un mot à la fois

 

Des Autochtones du Québec font de gros efforts pour empêcher la disparition de leur idiome. Radio-Canada a visité trois communautés où l’on mise sur l’éducation.

Au Canada, on recense 60 langues autochtones. Elles sont toutes menacées, sauf l’inuktitut. Les pensionnats indiens au pays, dont le dernier a fermé en 1996, ont largement contribué à décourager l’usage de ces idiomes.

La Commission de vérité et réconciliation du Canada, qui a fait la lumière sur les 150 ans d’histoire des pensionnats indiens, rapporte que les langues et les cultures autochtones y étaient dénigrées et réprimées.

Au Québec, il y a 10 langues autochtones dont la situation est variable. Certaines sont dans un état critique, tandis que d’autres sont mieux préservées, bien que leur situation reste précaire.

Par exemple, la majorité des Cris et des Atikamekw parlent couramment leur idiome, alors qu’à l’opposé, la langue abénaquise survit grâce à une poignée d’individus. On observe toutefois une volonté dans les communautés autochtones de soutenir et même de valoriser l’usage des langues ancestrales.

Crédit Photos : Claude Brunet

SOURCE : Radio Canada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s