Un Montréalais réussit à se guérir du diabète de type 2 sans chirurgie ni médicament

Capture d’écran 2016-02-10 à 10.24.33
Crédit Photo : Olivier Lalande

En suivant une diète hypocalorique stricte, Normand Mousseau est parvenu à éliminer son diabète de type 2. Professeur de physique reconnu, il nous fait part de son expérience dans son livre Comment se débarrasser du diabète de type 2 sans chirurgie ni médicament.

 

Normand Mousseau a reçu son diagnostic à 46 ans, et a entrepris sa lutte contre la maladie après un voyage à Paris frustrant du fait qu’il ne pouvait profiter des splendeurs gastronomiques de la ville. Le diabète de type 2 est la forme la plus fréquente de diabète (90 % des cas). Il se manifeste généralement à l’âge adulte, chez des individus de 40 ans et plus. Malheureusement, on constate depuis quelques années qu’il apparaît chez des personnes de plus en plus jeunes.

« Dans ma famille, il y avait du diabète et tout. Je faisais de l’embonpoint, mais on s’imagine toujours être indestructible », souligne-t-il.

On savait depuis la découverte de la chirurgie bariatrique dans les années 1970 que cette mesure permettait aux patients de guérir du diabète de type 2. La chirurgie bariatrique est cependant considérée comme une technique lourde, consistant généralement en la pose d’un anneau gastrique ajustable, en une gastroplastie, ou encore en une gastrectomie. Des études plus récentes ont montré que c’est finalement la perte de poids rapide qui permettait cette guérison.

Normand Mousseau s’est inspiré de cette conclusion pour créer une diète qui donnerait le même résultat. « L’idée est de manger de l’ordre de 600 à 700 calories par jour. C’est minime, explique-t-il. Dans mon livre, je donne des exemples de menus qu’on peut faire, mais ça reste très difficile à contrôler. Donc, j’ai quand même pris des suppléments alimentaires avec des légumes. Il faut avoir du volume pour que l’estomac puisse fonctionner. »

Une nouvelle technique intéressante dans la lutte contre le diabète, et qui évite donc des techniques existantes plus complexes et plus lourdes pour le patient.

SOURCE : Radio Canada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s