Un gant semi-électronique pour détecter le cancer du sein.

Une équipe de chercheurs japonais et américains a annoncé avoir conçu un matériau sensible très souple qui pourrait à l’avenir permettre de détecter plus finement par palpation une anomalie mammaire signe d’un possible cancer du sein.

gant-depistage-cancer-seinCe matériau semi-électronique à base de nanotubes de carbone peut former un gant, souple et très fin, capable de mesurer précisément les variations de pression. Le prototype carré de 4,8 cm de côté créé permet d’évaluer la pression en 144 points simultanément.

« Les doigts sensibles d’un médecin expérimenté sont capables de détecter une tumeur de petite taille mais ce qu’ils ressentent ne peut se mesurer » et se traduire en données numériques pouvant ensuite être partagées, d’après le professeur Takao Someya de l’Université de Tokyo. Ce dispositif permettrait aussi de pallier le manque d’expérience ou de formation adéquate à la palpation de nombre de médecins.

Cette membrane synthétique est originellement transparente mais une fois assemblée avec les transistors, commutateurs organiques et circuits, l’ensemble ressemble à une feuille de métal doré, dont l’épaisseur va de 3,4 à 8 micromètres (millionièmes de mètre).

Le produit doit encore gagner en durabilité avant de pouvoir prétendre devenir utilisable en milieu médical, ont cependant reconnu les chercheurs.

SOURCE : BFM TV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s