Technologie, l’internet à la vitesse de la lumière (littéralement)

Le Li-Fi (pour « Light Fidelity », également appelé « Li-fire » ou « Visible Light Communication ») repose sur le principe du code Morse, accéléré des millions de fois. L’ordinateur ou le serveur d’où proviennent les données les transmet par le réseau électrique. À l’autre bout, une ampoule à DEL équipée d’une puce les reçoit et clignote plusieurs milliers de fois par seconde. Évidemment, à cette vitesse, l’œil humain ne perçoit rien. Mais des appareils équipés d’un photodétecteur peuvent les recevoir et les reconvertir en données. En laboratoire, des chercheurs de l’Université d’Oxford ont réussi en février 2015 à atteindre une vitesse de transmission de 224 gigabits par seconde. À cette vitesse, il suffit d’une seconde pour télécharger un disque Blu-ray simple couche. La vitesse a été atteinte à une distance de trois mètres de l’ampoule, avec une couverture de 60 degrés. Hors des laboratoires, notamment dans les locaux de Velmenni, on table plutôt sur une vitesse de 1 gigabit à la seconde, ce qui demeure tout de même trois fois plus rapide que la norme des routeurs utilisés chez les particuliers.

Outre la vitesse de transmission et l’omniprésence des ampoules, le Li-Fi est très sécuritaire, puisque la lumière ne peut traverser les murs. Impossible, donc, pour un voisin de pirater vos signaux. Contrairement aux ondes radio, qui sont occupées par une multitude d’appareils qui peuvent entrer en conflit, la lumière visible n’est pas utilisée pour la communication et a un spectre près de 10 000 fois plus étendu. Comme on utilise l’éclairage, on consomme très peu d’énergie supplémentaire pour le transfert de données. En France, plusieurs projets-pilotes ont permis de démontrer les possibilités du Li-Fi. Une petite ville dans le sud-est du pays, Meyrargues, 3778 habitants, a installé des lampadaires pouvant transmettre des informations d’intérêt public aux téléphones intelligents. Ceux-ci doivent être équipés d’une clé (« dongle ») branchée sur la prise d’écouteurs pour capter les signaux lumineux, et avoir une application conçue pour cet usage. À Perpignan, l’hôpital a installé des ampoules à DEL transmettant les dossiers des patients par Li-Fi. Depuis 2013, la Société nationale des chemins de fer français a installé à la gare Montparnasse des ampoules servant de liseuses et pouvant transmettre aux téléphones de ses clients les horaires des trains.

SOURCE : La Presse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s