Algopack, des algues à la conquête du plastique

Algopack, petite PME bretonne, a pour ambition de faire de l’algue marine le nouvel eldorado du plastique. L’entreprise cultive des algues qui, transformées en granules, remplacent le plastique pour fabriquer des objets rigides et biodégradables.

02« L’algue est vertueuse : elle capte 960 kg de CO2 à la tonne, elle ne consomme pas de pesticides, ni d’engrais et elle envoie de l’oxygène à la mer. Or, les océans meurent à cause des plastiques. 460 kg de plastique sont déversés dans la mer chaque seconde. ». Rémy Lucas, fondateur d’Algopack

Tout a commencé dans la famille de Rémy, fondateur de l’entreprise, installée près des plages bretonnes. Goémonier de père en fils – ou dans d’autres termes, pêcheur d’algues – Remy se souvient de son histoire familiale et décide d’allier celle-ci à sa formation d’ingénieur en plasturgie.

Comment ça marche ?

Des algues brunes sont cultivées sur ses terres, en Bretagne, puis ensuite récoltées et transformées, par un procédé industriel, en granules similaires à du plastique. Ces granules sont alors vendues à des industriels pour en faire des objets courants: contenants alimentaires, jouets, éléments de smartphones…

Source: votreenergiepourlafrance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s